Maroc - Sénégal - Tunisie
Mondial 2018 : les Sénégalais optimistes, Renard pas abattu, la Tunisie veut surprendre… Toutes les réactions au tirage
A la suite du tirage au sort effectué vendredi, les sélections africaines connaissent la composition de leur groupe au Mondial 2018. Voici les principales réactions en provenance de chaque pays.

- Groupe A : Russie, Arabie Saoudite, Egypte, Uruguay

Mohamed Abou-Treika, ancien international égyptien, au micro de beIN Sports : "Ce tirage est bon pour l’Egypte. L’ordre des matchs face à l’Uruguay puis la Russie puis l’Arabie Saoudite l’est également. Ce groupe nous permet de penser à passer au tour suivant. Je considère que la première place du groupe est réservée à l’Uruguay, l’Egypte, la Russie et l’Arabie Saoudite se disputant la deuxième place."

- Groupe B : Portugal, Espagne, Maroc, Iran

Amine Harit, milieu de terrain du Maroc, pour L’Equipe : "On ne va pas se plaindre parce qu’avec le Portugal et l’Espagne, on a de beaux adversaires face à nous. Jouer contre Cristiano Ronaldo, Andrés Iniesta ou Sergio Ramos, c’est un rêve de gosse. C’est un beau tirage. On sait très bien qu’on ne part pas favori mais on a une très grosse équipe. J’espère qu’on sera la surprise de ce groupe et qu’on accrochera une place pour les huitièmes de finale avant, pourquoi pas, d’espérer plus. Défensivement, on est très costauds. A nous de montrer qu’on n’est pas que solides en Afrique. "

Hervé Renard, sélectionneur du Maroc, sur TMC : "On est tellement heureux d’être là qu’il faut affronter ce groupe avec une grande motivation, ne pas s’avouer vaincus en allant à Cette coupe du monde. Ce serait la pire des choses de se satisfaire d’une qualification. Le premier match contre l’Iran va être déterminant pour le reste de ce groupe. On jouera le deuxième contre le Portugal. Tout le monde voulait éviter l’Espagne, on en a hérité, merci beaucoup. Ce sont deux ogres. On va tout faire pour se qualifier pour les huitièmes de finale même si cela paraît très difficile. Rien n’est impossible en football, il faut y croire."

Youssef Aït Bennasser, milieu de terrain du Maroc, pour Ouest-France : "C’est un groupe très difficile. Mais le foot est fait de surprises et d’exploits. Les matchs se jouent souvent à rien. Le 1er match contre l’Iran sera décisif pour nous. Il faudra tout donner. On fait aussi du foot pour affronter ces grandes nations, pour disputer ce genre de matchs."

- Groupe D : Argentine, Islande, Croatie, Nigeria

Odion Ighalo, attaquant du Nigeria : "C’est un groupe difficile pour nous, mais les autres équipes aussi vont devoir se méfier du Nigeria. On peut sortir de cette poule. On a ce qu’il faut pour sortir du groupe. L’Islande ne va pas se laisser faire après ce qu’ils ont montré à l’Euro, où ils avaient surpris une équipe comme l’Angleterre."

Gernot Rohr, sélectionneur du Nigeria : "Nous sommes dans un groupe intéressant avec des équipes mieux classées que nous par la FIFA. Nous devons bien nous préparer pour notre premier match (face à la Croatie). Avec l’Argentine, ce sera plus difficile de les surprendre, car cette très bonne équipe connaît notre jeu maintenant."

- Groupe G : Belgique, Panama, Tunisie, Angleterre

Nabil Maaloul, sélectionneur de la Tunisie : "Nous jouerons sans complexe et nous allons faire de notre mieux pour représenter dignement le football tunisien. Il n’y a pas de tirage facile en Coupe du Monde. Nous allons affronter deux des meilleures équipes, la Belgique, qui occupe la cinquième place dans le dernier classement de la FIFA et l’Angleterre, une grande nation de football (…). Quant au Panama, il aura à cœur de démontrer que sa qualification n’est pas un hasard et voudra créer la surprise de ce premier tour. Nous allons joueur notre premier match face à l’Angleterre le 18 juin, juste après le Ramadan et j’espère que nous serons prêts sur tous les plans et présenter un bon rendement à la hauteur des attentes."

Naïm Sliti, milieu offensif de la Tunisie, pour France Football : "Je pense que c’est le tirage parfait. La Tunisie est par définition dangereuse quand elle est dans cette position d’outsider. Par le passé, être favori, cela a toujours été difficile à assumer, je pense notamment aux Coupes d’Afrique des Nations. Là, c’est un peu comme à la dernière CAN 2017, tout le monde nous voyait derrière l’Algérie et le Sénégal. Finalement, on s’en est sorti. Dans cette poule, la pression ne sera pas sur nous. On peut réaliser un exploit. Je voulais éviter les "gros gros". Là, j’estime qu’on a pris deux belles équipes qui sont effectivement au-dessus de la Tunisie : la Belgique et l’Angleterre. Je suis content d’avoir évité l’Allemagne, le Brésil et la France."

- Groupe H : Pologne, Sénégal, Colombie, Japon

Cheikhou Kouyaté, capitaine du Sénégal, sur la RTS : "On ne peut pas dire que c’est très compliqué mais il ne faut pas aussi penser que c’est facile, c’est tout juste un groupe jouable. Contre la Pologne, la Colombie et le Japon, le Sénégal fera face à des nations qui ont l’habitude de jouer la Coupe du monde."

Adama Mbengue, défenseur du Sénégal, pour Ouest-France : "On est tombé dans un groupe ouvert. Je suis confiant. On a des joueurs pour passer. On va finir 1er inch’Allah (rires). Le 1er match contre la Pologne va être important. Je préfère tomber dans ce groupe et avoir évité l’Espagne, le Portugal, l’Angleterre…"

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : "Nous savons que tous les matchs seront difficiles et je pense que tous mes joueurs ont la qualité pour écrire une nouvelle page d’histoire du football de notre pays."

- Sur le même sujet : Mondial 2018 : l’Egypte s’en tire bien, Nigeria et Sénégal peuvent espérer, du lourd pour le Maroc et la Tunisie


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Maroc




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche