Mali - Maroc
Mondial 2018 : Maroc-Mali, un coup à jouer
A la traîne dans le groupe C des éliminatoires au Mondial 2018, le Maroc et le Mali s’affrontent ce vendredi à Rabat (20h GMT). Le vainqueur a l’occasion de se relancer dans la course à la qualification.

Pour le Maroc (2 points) et le Mali (1 point), les éliminatoires du Mondial 2018 ont commencé au petit trot. Devancées par le Gabon (2 unités) et la Côte d’Ivoire (4 points), les deux sélections ont toutefois l’occasion de se relancer en signant leur première victoire lors de la double confrontation qui va les opposer ce vendredi à Rabat (20h GMT) puis mardi à Bamako.

Malgré un dernier rassemblement décevant en fin de saison dernière (défaite 1-2 en amical face aux Pays-Bas puis revers 1-0 au Cameroun dans les éliminatoires de la CAN 2019), les Lions de l’Atlas pourront trouver des motifs d’optimisme avec les retours du capitaine Mehdi Benatia et du meneur de jeu Hakim Ziyech, tous deux en retrait de la sélection au cours des derniers mois.

Le Maroc renforcé, le Mali amoindri...

"Je suis très très heureux de retrouver Mehdi Benatia et Hakim Ziyech. Pour les confrontations qui restent dans notre groupe, il nous faut de l’expérience et du talent et je pense que ces deux joueurs ont ces qualités", a lancé le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, devant la presse. "Les joueurs sont tous prêts et il y a une bonne ambiance...L’envie d’en découdre rapidement avec ce match nous anime."

Côté malien, une fois encore, la liste des absents est longue puisque les défenseurs Salif Coulibaly et Ousmane Coulibaly et le dynamiteur Bakary Sako manquent tous à l’appel sur blessure. Du coup, le sélectionneur des Aigles, Alain Giresse, préfère ne pas fanfaronner. "Le Maroc, c’est une bonne équipe, les joueurs sont expérimentés et évoluent dans de grands clubs. Elle repose sur un collectif bien huilé et utilise un système variable. C’est une équipe compacte, solide athlétiquement, qui connaît bien son football. Collectivement, c’est une équipe performante", a expliqué le technicien français sur le site de la CAF. Si la Russie s’éloignera pour le perdant, le gagnant aura quant à lui l’occasion de mettre la pression sur le leader ivoirien qui se rend au Gabon samedi.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Mali




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche