Côte d’Ivoire - Congo - Maroc - RDC - Sénégal
Mondial 2018 : RDC, Maroc et Sénégal en épouvantail
A 24 heures du tirage au sort des groupes éliminatoires du Mondial 2018, la RD Congo et le Maroc, qui ne seront pas têtes de série, représentent les sélections les plus redoutées par les favoris. Ces derniers notent aussi les progrès accomplis par le Sénégal, qui sera lui dans le pot 1.

L’attente est à son comble ! C’est ce vendredi à 15H GMT que les 20 sélections africaines encore en lice pour une qualification au Mondial 2018 vont être fixées sur leur groupe éliminatoire pour la compétition à l’issue d’un tirage au sort effectué au Caire. Malgré leur statut de tête de série, l’Algérie, la Cote d’Ivoire, le Ghana, le Sénégal et la Tunisie ne sont pas assurés d’un groupe clément pour autant au vu de la qualité des 20 sélections encore en lice.

En dépit du statut de champion d’Afrique de la Côte d’Ivoire et de sa présence lors des 3 dernières coupes du monde, le sélectionneur des Eléphants, Michel Dussuyer, partira donc prudent. "Personnellement, j’aimerais bien rencontrer des formations que je n’ai pas encore eu l’opportunité d’affronter comme le Cap-Vert, l’Afrique du Sud et la Libye. De toute façon, il n’y aura pas de matchs faciles", a prévenu le technicien français sur le site de la FIFA, avant de mentionner les sélections dont il aimerait ne pas croiser la route.

Les souhaits de Dussuyer

"Je préférerais éviter la RD Congo et le Maroc, qui sont particulièrement en forme en ce moment. La RD Congo possède une belle équipe et elle est sur la bonne voie. Il faudra aussi se méfier du Maroc, qui peut s’appuyer sur d’excellents joueurs et un sélectionneur, Hervé Renard, qui connaît très bien l’Afrique. Mais encore une fois, ce tirage au sort va mettre aux prises les meilleures équipes du continent", a souligné l’ancien sélectionneur de la Guinée.

Des noms qui reviennent aussi dans la bouche de Claude Le Roy, qui suivra le tirage au sort comme simple spectateur puisque le Togo est éliminé, mais qui porte évidemment un regard avisé sur le football africain. "Je crois que nous allons découvrir de nouveaux noms. Le Sénégal possède un effectif de grande qualité. Parmi mes anciennes équipes, la RD Congo a aussi de bonnes chances d’aller au bout", note le recordman de participations à la CAN sur un banc, en ajoutant que "le tirage au sort sera très important. Un petit coup de pouce du destin peut dégager la route qui mène en Russie. En revanche, si le sort est contre vous, la qualification s’éloigne avant même le coup d’envoi du premier match".

Le Sénégal de retour ?

Même si les Eléphants sont assurés d’éviter le Sénégal puisqu’ils sont dans le même pot, Dussuyer s’enthousiasme également pour les Lions de la Teranga, déjà qualifiés pour la CAN 2017 mais qui n’ont plus participé au Mondial depuis leur épopée et unique participation de 2002. "Les Sénégalais alignent les bonnes performances depuis des mois. Aliou Cissé applique ses méthodes et les résultats lui donnent raison", note l’ancien gardien de but.

Sélectionneur du Congo, placé dans le pot 3, Pierre Lechantre donne à peu près les mêmes noms."Je crois que le Congo a toutes ses chances. Je citerais également la RD Congo et le Sénégal, très en vue dans les préliminaires de la CAN, mais aussi le Mali, qui bénéficie du travail réalisé par Alain Giresse. (…) Le pire tirage nous mettrait face à l’Algérie, à la RD Congo et à la Zambie." Encore un peu plus de 24 heures à attendre !

- La composition des pots :

Chapeau 1 : Algérie, Cote d’Ivoire, Ghana, Sénégal et Tunisie
Chapeau 2 : Cap-Vert, Égypte, RD Congo, Nigeria et Mali
Chapeau 3 : Cameroun, Maroc, Guinée, Afrique du Sud et Congo
Chapeau 4 : Ouganda, Burkina Faso, Zambie, Gabon et Libye


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche