Sénégal
Mondial 2018-Sénégal : la question des primes bientôt réglée
Grâce à l’avance de 2 millions d’euros accordée par la FIFA, la Fédération sénégalaise (FSF) a annoncé qu’elle va verser dans les prochains jours les primes de qualification aux joueurs qui ont pris part aux éliminatoires du Mondial 2018.

Lundi, la Confédération africaine de football (CAF) annonçait qu’elle avait obtenu le versement d’une avance de 2 millions de dollars pour chacun des qualifiés africains au Mondial 2018 auprès de la FIFA. Cette somme va faire du bien aux 5 représentants du continent en leur permettant d’effectuer sereinement leur préparation. C’est notamment le cas du Sénégal.

Soucieuse d’éviter tout problème extrasportif, la Fédération sénégalaise (FSF) va verser dans les prochains jours les primes de qualification aux joueurs et aux membres du staff ayant pris part aux éliminatoires de la compétition."Nous avons reçu l’avance de deux millions de dollars (un peu plus d’un milliard de francs CFA) de la FIFA, et comme nous nous y sommes engagés, les primes de qualification seront mises en paiement aux joueurs et à leur staff dès la semaine prochaine", a assuré le président de la FSF, Augustin Senghor, auprès de l’APS. "C’est pour que tout soit réglé avant le démarrage du stage le 20 mai prochain".

De même, le dirigeant a assuré que les primes de participation pour le Mondial seront versées aux 23 heureux élus avant le début de la compétition. "Nous voulons que les joueurs et leur staff soient focalisés sur le jeu, pour qu’aucune chose ne vienne les perturber durant le tournoi", a-t-il conclu. Tout comme un autre représentant africain, le Nigeria, qui a annoncé dès novembre 2017 la signature d’un accord historique entre les joueurs et la Fédération sur la question des primes, le Sénégal se donne les moyens d’avancer vers la Russie sereinement.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Sénégal

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche