Nigeria
Nigeria : Oliseh jette l’éponge
Nommé sélectionneur du Nigeria en juillet dernier, Sunday Oliseh a officiellement démissionné de son poste en raison de salaires impayés mais surtout de ses relations conflictuelles avec la Fédération nigériane.

L’expérience de Sunday Oliseh comme sélectionneur du Nigeria aura tourné court. Nommé en juillet dernier en remplacement de Stephen Keshi, l’ancien capitaine des Super Eagles a jeté l’éponge jeudi soir. Décision prise en raison des arriérés de salaires, du manque de soutien et des relations tendues entretenues avec ses dirigeants de la Fédération nigériane (NFF) a indiqué le technicien de 41 ans. "En raison de violations du contrat, du manque de soutien, des salaires impayés et d’avantages pour mes joueurs, mes assistants et moi-même, je démissionne de mon poste de sélectionneur des Super Eagles", a-t-il écrit dans un post lapidaire.

La fin somme toute prévisible d’une aventure qui avait déjà mal démarré pour l’ancien consultant, qui n’a jamais semblé trouver la bonne formule pour faire jouer son équipe, tant la sélection A que celle des locaux récemment éliminée dès la phase de groupes du CHAN 2016. Contre-performance qui a valu à Oliseh de s’attirer de nombreuses critiques de la part de ses dirigeants mais aussi des supporters.

Résultat, quelques passe d’armes par voie de presse entre le coach et la NFF qui ont peu a peu conduit au refroidissement des relations entre les deux parties, jusqu’à atteindre le point de non-retour. Il sera resté en poste près de sept mois en tout et pour tout et c’est désormais sans lui que les Nigérians vont devoir aborder leur double confrontation face à l’Egypte fin mars, déjà décisive dans l’optique d’une qualification pour la CAN 2017.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Nigeria



 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com