Nigeria - Sénégal
Nigeria-Sénégal en finale, Obi Mikel, Pape Diouf… Les 3 infos de samedi
Nigeria-Sénégal à l’affiche de la finale de la CAN de Beach Soccer, John Obi Mikel (Chelsea) en discussions avancées avec l’OM selon son sélectionneur Gernot Rohr, l’ancien président du club phocéen, Pape Diouf, mis en examen… Voici les 3 infos principales de la journée de samedi.

- Le Sénégal en finale et au Mondial, pas le Maroc

L’affiche de la finale de la CAN de Beach Soccer 2016 est connue ! Celle-ci opposera dimanche le pays-hôte, le Nigeria, au finaliste de la précédente édition, le Sénégal. En remportant leur demi-finale, les deux sélections ont par ailleurs mis la main sur les deux billets qualificatifs pour le Mondial de la discipline qui aura lieu aux Bahamas en avril 2017. Les Lions de la Teranga ont disposé de l’Egypte 5-2, pendant que le Nigeria a déroulé 6-1 face au Maroc ce samedi.

- L’OM toujours dans le coup pour Obi Mikel

Refroidie ces dernières semaines, la piste John Obi Mikel semble plus que jamais d’actualité du côté de l’Olympique de Marseille. C’est le sélectionneur du milieu de terrain nigérian, Gernot Rohr, qui a lui-même confirmé l’information. "J’ai vu Obi Mikel à Londres. Il est en discussions avancées avec l’OM. Chelsea le laisse libre. C’est une option sérieuse", a assuré le technicien franco-allemand au micro d’Europe 1. N’entrant pas dans les plans d’Antonio Conte, le Super Eagle arrive en fin de contrat en juin prochain avec les Blues, mais selon Rohr son club pourrait donc accepter de le libérer dès cet hiver.

- La justice ne lâche pas Pape Diouf

Placé en garde à vue dans le cadre des transferts suspects de l’OM en novembre 2014, l’ancien président du club phocéen, Pape Diouf (2004-2009), a été mis en examen dans le cadre de cette affaire ce samedi. Le Franco-Sénégalais a lui-même annoncé l’information au micro de RMC. L’ancien dirigeant a expliqué que la justice lui reproche d’avoir "indirectement aidé à l’introduction du banditisme au club" en recrutant en 2005 le joueur Thomas Deruda, fils de Richard Deruda, lié au grand banditisme, ainsi que d’avoir laissé la gestion de la billetterie aux associations de supporters.

"Il m’a paru nécessaire d’expliquer les raisons qui ont amené à cette décision que je juge inique. Une décision qui m’a frappé d’effroi, d’indignation et d’un profond sentiment d’injustice. (...) C’est la recherche d’un bouc émissaire", a dénoncé l’ancien agent de joueur.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Nigeria




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche