France - Sénégal
OM : Diouf exhorte Labrune à partir
Ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf tire la sonnette d’alarme alors que le club phocéen navigue en eaux troubles. Pour lui, Vincent Labrune doit passer la main.

Ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf est habitué à effectuer des sorties fracassantes à l’encontre de son successeur, Vincent Labrune. En pleine crise, le club phocéen enchaîne les déceptions et se morfond à une indigne 12e place en Ligue 1. Vendredi, en même temps que l’équipe subissait une nouvelle humiliation au Vélodrome face à Rennes (2-5), enchaînant un 13e match sans succès à domicile en Ligue 1, les supporters s’en prenaient à leurs propres joueurs. Pour Diouf, cette situation ubuesque n’a que trop duré.

"Si Labrune doit partir ? Oui, c’est mon sentiment. Je l’ai dit, son échec est patent. Il faut qu’il laisse la place, que d’autres amènent de nouvelles idées et essaient de faire autre chose pour redonner à ce club-là son lustre d’antan", a exhorté le Franco-Sénégalais dans les colonnes de La Provence. "Quand on échoue, on doit en tirer les conséquences. Il est constaté par tout le monde, sauf peut-être par lui. (...) Quand des problèmes surgissent, un président, et je dirais même tout simplement un homme, doit assumer et accepter sa part de responsabilités."

Boli prend cher !

"’On n’a plus d’argent’, nous dit-on. Mais par incompétence, on laisse partir libres les seuls joueurs qui ont quelque valeur marchande. Comprenne qui pourra ! Mais "on n’a plus d’argent" par rapport à qui ? Au Paris SG ? Je suis d’accord. Mais par rapport aux dix-huit autres équipes du championnat, l’OM a un potentiel qu’aucun club ne possède, y compris Lyon ou Monaco. Même un esprit simplet peut penser que l’Olympique de Marseille a un peu plus d’argent que Nice, Caen, Angers et tous ces clubs-là qui sont aujourd’hui devant lui", déplore l’l’ancien agent de joueurs.

Selon lui, l’entraîneur Michel n’est qu’une "victime", et Labrune demeure bien le premier responsable des échecs encaissés par l’OM. "Le bilan de Labrune est désastreux, il y a un problème de mal gouvernance. Pour que les choses aillent bien dans un club, il faut une direction forte, qui sait où elle va, un staff technique compétent et des joueurs déterminés qui savent qu’il y a effectivement un pouvoir fort au-dessus d’eux. Or, aujourd’hui à l’OM, ces trois entités ne sont pas en symbiose, c’est clair et manifeste", a taclé l’ancien journaliste. Ambassadeur de l’OM cette saison et proche du vestiaire, Basile Boli en prend aussi pour son grade. "Le sarko-socialo-auxerrois ? Ses tours de passe-passe ne font même plus illusion...", a fustigé Diouf. Une sortie qui devrait rejoindre le point de vue des supporters.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




France




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com