RDC - Vidéos
RDC : Flambée des tensions au DCMP
La rencontre entre DCMP et Dauphin Noir comptant pour les play-offs du championnat de RD Congo a été émaillée par de nouvelles scènes de violence après la rencontre. Pas une première pour le club de Kinshasa.

La deuxième journée des play-offs du championnat congolais débutait jeudi dernier avec un match entre Daring Club Motema Pembe et Dauphin Noir. Une confrontation qui s’est achevée sur le score de 0-0. Le coup de sifflet final avait à peine retenti qu’une cohorte de "supporters" débarquait sur la pelouse du stade des Martys pour poursuivre et agresser physiquement un arbitre assistant.

Molesté par ces individus, celui-ci saignait du nez et de la bouche lorsque la police est intervenue pour l’évacuer sur civière. Ces mêmes supporters ont ensuite cassé les vitres de l’entrée principale du stade, à l’entrée du ministère des sports, sans oublier de mettre sens dessus dessous les chaises des réservistes et la table des officiels.

La Linafoot réagit mollement

La Linafoot, la Ligue de football congolaise, a décidé de sévir et d’offrir la victoire sur tapis vert à Dauphin Noir. De plus, DCMP devra s’acquitter d’amendes (dérisoires) pour pratique fétichiste ou encore jet de projectiles. Mais pas de huis clos prononcé contre le club situé à Kinshasa. Des mesures qui ne freineront évidemment pas le fanatisme de certains supporters cultivant l’impatience et l’excès.

Théorie du complot...

Après la démission de Mwinyi Zahera la semaine passée suite à des projectiles lancés par ses propres supporters lors de l’entraînement selon Radio Okapi et des échauffourées en tribunes lors du derby de Kinshasha en octobre dernier entre DCMP et Vita Club, ce nouveau déchaînement de haine jette le froid sur des play-offs toujours incertains.

Accusant la Linafoot de "comploter et de s’acharner" contre son écurie lors d’un point presse, le secrétaire général de DCMP Felly Kuluta n’a pas hésité à pointer du doigt les décisions arbitrales et le manque d’argent de la Ligue de football pour justifier respectivement la violence des supporters et les sanctions prises contre sa formation. En effet, la violence occupe une part de plus en plus préoccupante dans les stades congolais. Sans que des mesures concrètes soient mises en place pour placer le football sur le devant de la scène.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




RDC



 

en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com