Sierra Leone - Insolite
Sierra Leone : Isha Johansen, présidente virée par téléphone !
Présidente de la Fédération sierra-léonaise, Isha Johansen a été démise de ses fonctions samedi au cours d’une assemblée générale extraordinaire qui a eu lieu par téléphone. Les rassemblements publics sont interdits en Sierra Leone en raison du virus Ebola.

Il y a pire que se faire plaquer par texto, Isha Johansen vient de l’apprendre à ses dépens : ce week-end, la présidente de la Fédération sierra-léonaise de football (SLFA) a été démise de ses fonctions par… téléphone. Explication : mécontente de la politique menée par la dirigeante, une assemblée générale extraordinaire s’est "réunie" et a décidé à la majorité de dissoudre le comité exécutif dirigé par Johansen.

Oui mais, en Sierra Leone, pays durement frappé par le virus Ebola, les rassemblements publics sont interdits afin d’éviter la propagation du virus. Contre l’avis de la désormais ex-présidente, l’assemblée générale a donc eu lieu sous forme de conférence téléphonique.

A l’issue de la réunion, un comité composé de neuf hommes été désigné pour assurer l’intérim jusqu’aux élections fixées à juin 2015. L’assemblée s’est réunie en invoquant la constitution, même si le clan Johansen a refusé leur demande et ne reconnaît pas ce vote. La FIFA va aussi se pencher sur la question, elle qui voyait cette réunion d’un mauvais œil.

Escalade sécuritaire

"Cette question est considérée comme purement interne et toute intervention d’une tierce partie n’aurait pas été appréciée", ont écrit les participants au vote dans un courrier adressé à la FIFA, pour prévenir toute accusation d’ingérence gouvernementale. Fragilisée dès son élection en raison de ses vifs différends avec l’ancien joueur vedette Mohamed Kallon, Isha Johansen était très critiquée pour ne pas avoir convoqué le Congrès annuel, prévu par les statuts, en 2014.

Craignant un envahissement du siège de la Fédération, elle avait pris des mesures pour renforcer la sécurité autour des locaux vendredi. Sans se douter que le coup fatal viendrait d’un simple coup de téléphone. Après la non-réélection de la Burundaise Lydia Nsekera il y a un an, le football africain vient donc de renvoyer l’une de ses dernières femmes dirigeantes. Les femmes, premières victimes des ruptures par texto ?


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Sierra Leone




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com