Sierra Leone
Sierra Leone : Kallon recalé, boycott des clubs en signe de soutien
Alors que la Fédération sierra-léonaise doit procéder à l’élection de son nouveau président samedi, l’instance a rejeté la candidature de la star du football local, Mohamed Kallon. Une décision motivée par le fait que l’ancien de Monaco réside sur le territoire depuis moins de cinq ans. Ce qui a amené les clubs du pays à boycotter le championnat en signe de protestation.

Nul n’est prophète en son pays. Une maxime que Mohamed Kallon est en train d’apprendre à ses dépends. Au moment où le football sierra-léonais peine à sortir de la crise institutionnelle qui le mine, l’ancien attaquant s’est vu recalé pour les prochaines élections à la présidence de la Fédération sierra-léonaise, qui doivent se dérouler ce samedi 3 août.

Un rejet de sa candidature motivé par l’article 32 du règlement qui stipule que pour être éligible à la présidence de l’instance, "tout candidat doit avoir résidé en Sierra Leone au cours des cinq dernières années." Ce qui n’est pas le cas de l’ancien joueur de Monaco et de l’Inter Milan, reparti du pays en 2010 pour signer un contrat avec la formation chinoise de Shaanxii Chanba FC.

Cinq candidats recalés, les clubs appellent au boycott

Ce qui lui vaut donc d’être éconduit par le Comité de normalisation, qui en a fait de même pour quatre autres candidats : Rodney Michael et Foday Turay en raison de leurs activités contraires à la déontologie de la FIFA ( paris, jeux d’argent, loteries et autres événements ou transactions similaires en rapport avec le football), ainsi qu’Idrissa Taralley et John Dissa, pour leurs liens avec une société de paris sportifs locaux. Au final, une seule candidature a été retenue, celle d’Isha Johansen.

Toujours est-il que cette décision d’écarter l’enfant du pays, qui était revenu jouer entre 2009 et 2010 dans son club du Kallon FC qu’il a lui-même fondé, n’est du goût de la quasi totalité des clubs de la première division, qui ont décidé de boycotter la nouvelle saison du championnat en guise de protestation. Dans un courrier adressé à la Ligue, 10* des 14 équipes engagées en championnat élite réclament "la reconsidération de la décision de disqualifier les cinq concurrents", le tout avec "effet immédiat".

Intervention du président de la République

Jugeant sa mise à l’écart comme "purement politique", Mohamed Kallon a confié ne pas comprendre avoir donné "19 ans de sa vie et donné de l’argent pour bâtir un club, pour au final être traité de la sorte." Ses partisans, ainsi que ceux des autres candidats recalés ont organisé une manifestation pacifique devant le siège de la Fédération à Freetown, lundi, pour exprimer leur mécontentement.

Il a fallu l’intervention du président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, qui a reçu certains des candidats, pour calmer la situation. Si les choses n’ont pas encore bougé pour le moment, l’ancien capitaine des Leone Stars a fait savoir qu’il était confiant pour la suite des événements. Toujours est-il qu’en attendant un éventuel revirement d’ici samedi, Isha Johansen est la seule candidate en lice et pourrait bien devenir la première femme à la tête de la Fédération.


* Les 10 clubs qui ont annoncé le boycott du championnat sont Diamond Stars, Gem Stars, Kambui Eagles, Old Edwardians FC, FC Kallon, Bo Rangers, Ports Authority FC, Mighty Blackpool, Central Parade FC, et Freetown City FC.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Sierra Leone




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche