Côte d’Ivoire - France
Tiémoué Bakayoko sauveur de Monaco
Monaco, battus 5-3 au match aller par Manchester City, a réalisé un petit exploit en dominant le club anglais par 3 buts à 1 au Stade Louis II, arrachant la qualification à un quart d’heure de la fin par son milieu franco-ivoirien Tiémoué Bakayoko. Gros plan sur un joueur en devenir.

Encore peu connu jusque là, Tiémoué Bakayoko a été le héros du match retour de Champions League contre Manchester City mercredi soir (3-1, 3-5 à l’aller) en marquant le but de la qualification de Monaco dans un stade Louis II en ébullition. « C’est quelque chose de magnifique. Je pense qu’au vu des deux matches, on mérite la qualification. C’était très serré, mais on a su être solides à domicile et marquer les buts qu’il faut à l’extérieur. Cette qualification, on ne la doit qu’à nous-mêmes. Maintenant, on espère aller encore plus loin, on ne doit pas rougir devant les autres équipes qualifiées en quarts. Nous avons fait beaucoup d’efforts, nous les joueurs, mais aussi le staff et les supporters, qui ont vraiment été un 12e homme aujourd’hui. »

Seul petit bémol de cette soirée extraordinaire, quelques minutes avant sa tête victorieuse, Tiémoué Bakayoko avait reçu un nouveau carton jaune pour un pied haut, qui entrainera sa suspension automatique pour le quart de finale aller du club français.

C’est Mbappé qui avait ouvert le score pour Monaco (8’) avant que Fabinho ne double la mise (2-0, 29’). En deuxième période Leroy Sané pensait avoir fait le plus difficile en ramenant City à 1-2 (71’) mais Bakayoko marquait le but de la qualification six minute plus tard.

C’est la seconde fois que Monaco se qualifie pour les quarts de finale en trois saisons.

Tiémoué Bakayoko n’a pour l’instant pas encore choisi sous quel maillot international il allait s’aligner. Né à Paris en 1994 de parents Ivoiriens, il a été formé à Rennes avant de signer en 2014 un contrat de cinq ans avec l’AS Monaco. Appelé en équipe de France chez les jeunes, Tiémoué Bakayoko expliquait malgré tout son hésitation actuelle dans une interview récente au journal l’Equipe : « Beaucoup de choses entrent en ligne de compte. Je suis encore dans la réflexion, a expliqué le milieu de 22 ans, dans une interview au Parisien. Tout le monde n’a pas la chance de jouer avec les Bleus. Quand tu désires connaître le niveau international, certains ont la possibilité de porter les couleurs du pays de leur parent. C’est mon cas. On peut aimer deux pays. Moi, ça fait partie de mon histoire. Après tu fais un choix. J’aimerais disputer une Coupe du monde, si possible dès 2018 ».

Le but de la qualification de Tiémoué Bakayoko


Sans Titre par afriktv

ouverture du score par Kylian Mbappé


Sans Titre par afriktv


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche