Togo : face aux violences, les arbitres se mettent en grève

Triste week-end dans le championnat togolais avec une terrible flambée de violences à l’encontre des arbitres. Lors du match Gbikinti-Gomido, l’officiel et son assistant ont ainsi été traînés par terre et molestés tandis qu’une arbitre assistante du match entre Foadan et Dyto a passé plusieurs heures dans le coma après avoir reçu des projectiles… Des projectiles qui ont aussi découpé le nez du 4e arbitre…

Dénonçant des scènes de "chasse à l’homme" et une violence qui tend à se généraliser, l’Association nationale des arbitres togolais (ANAFOOT) a publié un communiqué dans lequel elle demande à la Fédération togolaise de prendre en charge les soins des blessés et de garantir la sécurité de tous les officiels à l’avenir. Tant que ces conditions n’auront pas été respectées, l’organisme appelle les arbitres à "ne pas répondre aux désignations sur la prochaine journée". Suffisant pour provoquer une prise de conscience ? Espérons-le...

- Le communiqué de l’ANAFOOT :


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Lire toutes les dernières brèves


derniers articles

news



 
en bref

zoom



recherche