Tunisie
Tunisie : après la qualification pour la CAN, Benzarti limogé !
Alors qu’il a été nommé il y a moins de trois mois et qu’il vient de qualifier la Tunisie pour la CAN 2019, le sélectionneur des Aigles de Carthage, Faouzi Benzarti, a été limogé ce samedi pour des raisons qui demeurent floues à l’heure actuelle.

Coup de tonnerre ce samedi en Tunisie. Après avoir validé la qualification des Aigles de Carthage pour la CAN 2019 mardi, le sélectionneur Faouzi Benzarti vient d’être limogé, a annoncé la Fédération (FTF) dans un communiqué !

Difficile pour l’heure de comprendre cette décision puisque le mandat du technicien, nommé fin juillet, avec bien commencé sportivement avec trois victoires dans les qualifications à la CAN (2-0 contre le Swaziland en septembre puis 1-0 et 2-1 contre le Niger ces derniers jours) malgré un fond de jeu décevant.

Benzarti : "insultant et humiliant"

D’après les premières rumeurs, l’homme de 68 ans pourrait payer des relations tendues avec les binationaux. D’autres bruits de couloir affirment qu’il s’agit d’une décision politique à la suite de la participation présumée du technicien à un meeting du parti politique Nidaa Tounes. "C’est insultant et humiliant ...", a réagi Benzarti au micro de Radio Monastir. "J’ai été choqué. Je n’ai aucune appartenance politique et j’ai été informé de la décision par un appel téléphonique ! J’ai quitté le Wydad (où il était en poste avant sa nomination, ndlr) et je suis venu ici pour répondre à l’appel du devoir..."

Le duo composé de Maher Kanzari et de Mourad Okbi va assurer l’intérim et moins de 3 mois après le départ de Nabil Maaloul, parti au Qatar après le Mondial, la FTF va donc se remettre en quête d’un nouveau sélectionneur pour conduire les Aigles de Carthage à la CAN au Cameroun l’été prochain.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Tunisie

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche