Algérie - Espagne
Valence : Feghouli, le début de la fin ?
En fin de contrat en juin prochain, Sofiane Feghouli n’a toujours pas prolongé avec le FC Valence. L’international algérien vient d’être suspendu jusqu’à nouvel ordre après avoir refusé de prendre part à un entraînement lundi.

Il y a quelques mois encore, Sofiane Feghouli et Valence semblaient filer le parfait amour. Débarqué au club ché en 2010, l’international algérien s’y plaisait et jouissait d’un statut de cadre. Seulement, les choses ont vite changé. Si la saison chaotique de Valence et la longue blessure au pied traînée par le Fennec n’ont rien arrangé, ce sont surtout les négociations autour d’une prolongation du contrat du milieu offensif, qui s’achève en juin prochain, qui ont envenimé la situation. Alors que l’actuel 11e de Liga semblait prêt à faire de l’ancien Grenoblois l’un des joueurs les mieux payés de son effectif, celui-ci aurait refusé au moins 2 offres pour rempiler.

Annoncé dans le viseur de Manchester United, Tottenham, de l’Inter Milan, de l’AS Roma voire du FC Barcelone, Feghouli n’a toujours rien signé et sera libre en juin. Puis des petits écarts sont venus accroître un peu plus les tensions. "Le Valence CF a décidé d’ouvrir une procédure disciplinaire à l’encontre du joueur Sofiane Feghouli", a ainsi annoncé le club ché dans un communiqué publié lundi. "Pendant cette procédure et en attendant sa résolution, le footballeur est suspendu à titre provisoire."

D’après la presse espagnole, le Fennec a récemment loupé une séance d’entraînement à son retour de sélection à la suite de l’annulation d’un vol Paris-Valence. Entré en jeu à un quart d’heure de la fin dimanche contre le FC Séville (2-1), Feghouli aurait ensuite refusé de prendre part à la séance de décrassage, avant de rater l’entraînement de lundi matin. Il aurait affirmé souffrir de la cheville et s’est contenté d’une séance en vélo.

"Si Pako reste, il part"

D’après la jurisprudence en la matière, le natif de Levallois-Perret risquerait 5 jours de suspension sans solde et une amende allant de 10 000 à 15 000 euros. Pour défendre ses droits, il s’est déjà tourné vers le syndicat des footballeurd espagnols (AFE) qui devrait rencontrer la direction de Valence très prochainement. Feghouli jugerait la sanction excessive mais serait prêt à reconnaître une partie de ses torts…

Dans le même temps, l’agent du Fennec, Habib Antar, a de nouveau mis la pression sur la direction en présentant le nouvel entraîneur, Pako Ayestarán, qui a remplacé Garry Neville il y a dix jours, comme le principal responsable de l’impasse actuelle. Feghouli "ne continuera pas à Valence si Pako reste", aurait menacé le représentant, indique DZfoot. Ménager son joueur ou risquer de précipiter son départ, le club ché va devoir trancher…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Algérie




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche