Zimbabwe - Politique
Zimbabwe : Mugabe offre 88 000 dollars pour le CHAN 2014
Alors que la sélection du Zimbabwe va disputer le Championnat d’Afrique des nations à partir du 11 janvier en Afrique du Sud, le gouvernement n’a pas lésiné sur les moyens en mettant 88 000 dollars à la disposition de l’équipe.

En matière de motivation, on sait visiblement s’y faire du côté du Zimbabwe. Alors que les Brave Warriors sont en stage avant le début du Championnat d’Afrique des nations 2014, doit le coup d’envoi sera donné le 11 janvier en Afrique du Sud, ils sont eu la belle surprise de voir le gouvernement local, avec à sa tête le président Robert Mugabe, leur octroyer une primes de près de 88 000 dollars.

Une somme versée par le régime du chef d’Etat, considéré par de nombreuses organisations et nations comme une dictature, pour aider les joueurs dans leur préparation. Un soutien qui va permettre de régler certains frais de déplacement mais aussi assurer de primes substantielles en cas de bons résultats pendant la compétition.

"Ce que vous représentez, ce n’est pas seulement vous, mais plutôt chacun de nous, en tant que nation et en tant que gouvernement. Il est donc de notre rôle ainsi que les entreprises du pays de vous soutenir. Je suis sûr que vous ne nous décevrez pas si on vous garantit un bon accompagnement", a fait savoir de son côté le ministre des Sports, Andrew Langa, dans son message adressé à l’équipe.

S’il n’est pas à douter que cette manne financière va d’avantage motiver les joueurs au cours de la compétition, il n’est pas dit en revanche que les résultats, voire un sacre soient au rendez-vous. Il faudra déjà commencer par sortir d’un groupe B compliqué, avec le Burkina Faso, le Maroc et l’Ouganda.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Zimbabwe




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche