Interrogé en conférence de presse sur le niveau des matches depuis le début de la Coupe du monde, Carlos Alberto Parreira, sélectionneur de l’Afrique du Sud, a tenu à relativiser. « Il est trop tôt pour se faire une idée. Je n’ai jamais vu les équipes être performantes d’entrée de jeu. Pour toutes les sélections, les petites comme les grandes, il y a beaucoup de tension dans les premiers matches La vraie Coupe du monde commence à partir des huitième de finale lorsqu’il ne reste plus que seize équipes », a expliqué le vainqueur de la Coupe du monde 1994 avec le Brésil.