Grièvement touché dans une fusillade survenue dimanche soir à son domicile, Senzo Meyiwa a perdu la vie en étant transporté à l’hôpital. Alors que l’Afrique du Sud est en émoi face à ce drame, la police recherche activement trois individus qui se sont enfuit de la maison du gardien de but des Orlando Pirates.


Qu’a-t-il bien pu se passer pour en arriver à cette issue fatale ? C’est la question à laquelle tente désormais de répondre la police de Johannesburg après le décès de Senzo Meyima. Alors qu’il était sur le terrain pas plus tard que samedi soir lors de la victoire de son club d’Orlando Pirates face à l’Ajax Capetown (4-1), le gardien de but et habituel capitaine des Bucs a perdu la vie dimanche dans des circonstances encore troubles.

D’après les premiers éléments fournis par la police, le portier de la sélection sud-africaine a succombé à ses blessures après une fusillade survenue à son domicile, dans la ville de Vosloruus, à une quinzaine de kilomètres au Sud de Johannesburg. Sept personnes se trouvaient à l’intérieur de l’habitation au moment des faits et une altercation aurait éclaté. La police a par ailleurs indiqué que trois suspects ont pris la fuite à pieds et qu’une récompense de 150 000 Rands (environ 10 000 euros) serait attribuée à toute personne permettant d’identifier les fuyards.

De leur côté, les Orlando Pirates ont confirmé le décès du portier de 27 ans en indiquant depuis leur compte Twitter « La famille des Orlando Pirates a appris avec tristesse la mort de son gardien et capitaine Senzo Meyiwa« , avant de préciser qu’une conférence de presse allait se dérouler ce lundi matin. Point presse au cours duquel les Bucs ont fait part de leur douleur, mais aussi demandé à ce que le derby de Seweto qui doit les opposer au grands rivaux de Kaizer Chiefs lors de la prochaine journée soit reporté.

« C’est une triste perte pour sa famille, pour les Orlando Pirates et pour la nation« , a pour sa part indiqué Irvin Khoza, le président des Pirates, alors que de nombreux fans se sont retrouvés devant l’hôpital de East Rand de Gauteng. Sur la scène de crime, la police fait son travail d’enquête et espère retrouver le ou les coupables de ce meurtre au plus vite.