En Afrique du Sud, les mariages homosexuels sont permis, mais insultes et viols d’homosexuels sont monnaie courante. Pour lutter contre l’homophobie, deux équipes féminines composées de joueuses lesbiennes s’affrontent sur un terrain de foot du township de Khayelitsha à 40 km du Cap, lit-on sur RFI.. On dénombre au moins 56 000 viols d’homosexuel(le)s par an, et 31 meurtres homophobes ont été recensés ces 10 dernières années.