Les  » Rouges  » sont assurés de la première place du championnat d’Egypte de football. Sans panache, mais avec dix points d’avance.


Le club de football égyptien Ahli est assuré de remporter pour la septième fois consécutive le championnat national de première division, deux jours avant la clôture de celui-ci.

Les prédictions de son directeur à la reprise du championnat, en mars, se sont donc avérées exactes. Avec un nul concédé face à Suez qui stagne en bas de tableau, les  » Rouges  » se sont assurés une avance de 10 points que ne pourront rattraper leurs poursuivants immédiats, et notamment, le grand rival, le club de Zamalek.

Confiance indéfectible

Le directeur technique de ce dernier, l’allemand Otto Pfister a eu beau déclarer publiquement que Ahli ne méritait pas cette victoire, le club n’a jamais été vraiment menacé dans son leadership. La recette de cette forme splendide ? La réponse est fournie par le gardien Essam Al-Hadari dans une interview accordée à l’hebdomadaire égyptien Al-Arham :  » Saleh Selim, le président du club, et les membres du conseil d’administration accordent une grande confiance à Zobel, directeur technique. Ils lui laissent une grande liberté de décision et leur soutien lui est quasi inconditionnel. C’est la grande différence entre Ahli et les autres clubs qui changent d’entraîneur après chaque défaite… « 

Les dirigeants de Ahli rêvent d’égaler leurs aînés de la grande équipe des années 50. A l’époque, c’était ballon au pied que l’actuel président Saleh Sélim alignait les victoires. Les  » Rouges  » ont en effet gagné neuf championnats au cours de cette décennie.