Courtisé depuis quelques temps par des clubs du Golfe, Kader Keita, le fantasque dribbleur de Galatasaray, a finalement cédé aux sirènes persiques en optant pour les qataris d’Al Saad. Un manque d’ambition sportive, peut-être, mais un sacré plus pour le compte en banque de l’international ivoirien. « Il y a longtemps que Kader recevait des offres faramineuses de clubs qataris. Il n’a jamais voulu y aller parce qu’il voulait tenir une place de choix chez les Eléphants. Ce qui n’a jamais été le cas malgré ses bons états de service avec l’équipe nationale. Comme il a l’impression qu’on ne lui fait pas confiance en sélection, Kader a préféré répondre aux sirènes d’Al Saad. Il ne veut pas perdre des côtés. S’il ne doit pas être un élément majeur des Eléphants, il ne doit pas aussi manquer l’opportunité de mettre sa famille à l’abri du besoin », a assuré un proche de l’ancien Lyonnais à Sport Ivoire.