Déjà hors-course dans les qualifications au Mondial 2018, l’Algérie se rend au Cameroun pour un match sans enjeu le 7 octobre prochain. Dans ce cadre, comme annoncé par le président de la Fédération algérienne (FAF), Kheireddine Zetchi, plusieurs cadres habituels vont être mis de côté tandis que de nouvelles têtes vont faire leur apparition afin de préparer l’avenir.

« Le staff technique de la sélection nationale de football, dirigé par M. Lucas Alcaraz, s’est réuni afin d’étudier les perspectives d’avenir à la lumière de l’élimination de l’Algérie de la course à la Coupe du monde 2018. Après discussion et concertation, et compte tenu de la rareté des dates FIFA et, donc, du peu d’opportunités qui sont offertes pour découvrir de nouveaux talents, il a été décidé de tirer profit de la prochaine confrontation de la sélection algérienne face au Cameroun, le 7 octobre 2017 à Yaoundé, pour convoquer et voir à l’œuvre quelques nouveaux joueurs« , a indiqué la FAF lundi soir dans un communiqué.

« Toutefois, cela ne signifie aucunement que les joueurs qui ne seront pas convoqués pour ce match sont définitivement écartés de la sélection. Tous les joueurs éligibles à la sélection algérienne, y compris ceux qui ne seront pas concernés par la prochaine confrontation, demeurent sélectionnables« , précise le document. Pas de révolution en vue donc…