La Confédération africaine de football statuera la semaine prochain du cas des deux Algériens Nadir Belhadj et Faouzi Chaouchi, expulsés au cours de la tristement célèbre demi-finale de la CAN entre l’Algérie et l’Egypte.
A en croire un officiel, le latéral de Portsmouth risquerait au moins quatre matches de suspension pour son attentat en seconde période. Le portier, lui, encourrait une suspension plus longue à la suite de son coup de tête sur l’arbitre de la rencontre et de son vilain geste sur un attaquant égyptiens. Ces suspensions pourraient avoir un effet sur les chances des deux Fennecs de participier à la Coupe du monde en Afrique du Sud.