Hameur Bouazza ne participera pas à la Coupe du monde. C’est Rabah Saâdane qui l’annoncé: le buteur de Watford n’ira pas en Afrique du Sud, la faute à des performances en dents de scie et à un professionnalisme pas toujours au niveau attendu. Pour l’attaquant de 25 ans, cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe. « A vrai dire, j’ai lu cela dans les journaux, a-t-il expliqué au Buteur. Je n’ai rien reçu et personne ne m’a contacté pour m’annoncer cette mise à l’écart. Néanmoins, je ne vous cache pas que je suis un peu déçu par la façon avec laquelle on a traité ce sujet. Saâdane ne devait pas faire une telle annonce à la radio, avant de m’appeler et m’informer de sa décision. C’est très frustrant de lire sa mise à l’écart de la sélection dans les journaux. […] C’est clair que rater le Mondial serait pour moi une grande déception. N’importe quel joueur rêve de prendre part à ce grand tournoi et venir en aide à son pays. Cependant, la loi du football est ainsi faite, on ne doit jamais baisser les bras et s’avouer vaincu. J’attends que Saâdane m’appelle pour voir plus clair. »