La Fédération algérienne (FAF) va annoncer l’identité de son nouveau sélectionneur au cours des prochaines heures. Si le nom de l’Espagnol Aitor Karanka a beaucoup circulé ces derniers jours, le rapport de force s’est nettement inversé en faveur de son compatriote Joaquin Caparros au cours des dernières heures. D’après AS, le technicien de 61 ans va prendre en charge les Fennecs.


En quête d’un successeur à Georges Leekens, parti après le fiasco de la CAN 2017, la Fédération algérienne (FAF) va annoncer l’identité du nouveau sélectionneur des Fennecs dans les prochaines heures. Une chose est sûre : alors que le président de l’instance, Kheireddine Zetchi, s’est envolé lundi pour Madrid, l’heureux élu sera de nationalité espagnole.

Cependant, il ne s’agira pas forcément de l’ex-coach de Middlesbourgh, Aitor Karanka, fortement pressenti. Le technicien a confirmé des discussions avec la FAF mardi au quotidien Marca, mais pas de proposition concrète. En revanche, le journal AS avance que l’affaire est déjà bouclée avec son compatriote Joaquin Caparros qui « sera le prochain sélectionneur de l’Algérie » selon la publication madrilène. Le technicien de 61 ans a confirmé à la chaîne El Bilad avoir rencontré Zetchi à Barcelone et la FAF n’a pas démenti cette piste. Caparros aurait même sollicité des entraîneurs en France pour intégrer son staff. Attendue mercredi, l’officialisation de sa nomination devrait finalement avoir lieu jeudi à 12h indique le site DZfoot.

Plus expérimenté mais moins connu hors d’Espagne, l’intéressé a notamment entraîné le FC Séville entre 2000 et 2005, La Corgone (2005/07), l’Athletic Bilbao (2007/11) et plus récemment Levante, Grenade et Osasuna où il a été limogé en janvier dernier après moins de deux mois passés sur le banc. Si cette dernière expérience ne risque pas de rassurer les supporters des Fennecs, rappelons que Caparros faisait tout de même parti des favoris pour succéder à Vicente Del Bosque comme sélectionneur de l’Espagne l’été dernier, mais Julen Lopetegui lui a été préféré.