A la différence de nombreux joueurs de la sélection algérienne, Islam Slimani a été formé au pays. Et en tant que joueur local, le vainqueur de la CAN 2019 a un peu de mal à supporter l’attention médiatique que suscitent souvent les binationaux, surtout ceux qui ont déjà dit non aux Fennecs.

«Bien sûr qu’on aurait voulu des joueurs comme Aouar ou Fekir, mais il faut les respecter et se respecter soi-même. Il ne faut plus parler d’eux. C’est dévalorisant pour nous… Certains médias continuent de poser la question : ‘Pourquoi il n’est pas venu ?’ Mais on ne va pas devenir nul sans ces joueurs…», a glissé l’attaquant de Leicester dans les colonnes de France Football. «Je trouve bizarre que l’on continue à parler d’un joueur qui n’a pas choisi notre sélection nationale. Il n’est plus concerné. Pourquoi parler de lui ? C’est un manque de considération pour ceux qui sont là. On a une histoire, on est champions d’Afrique. (…) C’est un manque de respect pour nous. Quand je vois ça, ça me fait mal.»

Un véritable cri du cœur pour ce joueur au parcours compliqué et que rien ne prédestinait à goûter un jour au si haut niveau.