A la recherche d’un nouveau sélectionneur, la FAF multiplie les appels du pied. Après Rabah Madjer, Sven Goran Eriksson ou Marcelo Bielsa, c’est au tour de Lothar Matthäus d’entrer dans la danse. Interrogé par le Buteur, l’Allemand a expliqué qu’il n’avait pas été contacté officiellement mais que « c’est vrai que le challenge pourrait être très intéressant, mais encore faut il qu’il y ait une offre ». Il avait même été approché il y a quatre ans : « Oui, dit-il, il y a quatre ans, un agent algérien établi en Allemagne m’avait appris que la Fédération algérienne était à la recherche d’un entraîneur et que mon profil les intéressait. J’ai tout de suite exprimé mon intérêt pour entraîner l’équipe d’Algérie mais il n’y a jamais de suite. »