Le cas Yazid Mansouri fait beaucoup de bruit. Décrié, l’habituel capitaine de l’Algérie se retrouve sur le banc pour le premier match de la Coupe du monde des Fennecs, face à la Slovénie. Une décision qui a satisfait les uns autant qu’elle a surpris les autres. « J’ai parlé à Mansouri. Il a fait preuve de beaucoup de professionnalisme. J’ai bien aimé sa réaction, il m’a encore une fois prouvé que c’est un joueur droit et professionnel à tous les niveaux, a déclaré Rabah Saâdane, le coach des Fennecs en conférence de presse. J’ai toujours dit que je ferai jouer le plus en forme. J’ai jugé que Yebda était plus en forme que Yazid, alors j’ai tranché. Je tiens à insister que je n’ai subi aucune pression, c’était à moi de décider et je l’ai fait en mon âme et conscience. »