L’équipe nationale algérienne de football abordera les qualifications pour la CAN 2012 « dans la peau du favori ». La prochaine empoignade contre la Tanzanie vendredi, à Blida, revêt un cachet particulier pour Rabah Saâdane, le sélectionneur de la Khadra.


De notre correspondant

La sortie de vendredi prochain contre la Tanzanie pour le compte des qualifications pour la CAN 2012 revêt un cachet particulier pour les Verts, tenus de glaner les trois points de la victoire. Mais, pour cela, il s’agira surtout d’éviter l’excès de confiance qui risque de jouer un mauvais tour.

C’est d’ailleurs ce qu’a insufflé le coach algérien, Rabah Saâdane, lors de la conférence de presse qu’il a animée au stade du 5 juillet. La victoire contre la Tanzanie est « impérative » a tenu à préciser l’entraîneur des Verts, non sans ajouter que « la formation de la Tanzanie est respectable et qu’il ne faut pas sous-estimer ».

Le technicien a réitéré la nécessité de glaner les trois points et s’est montré quelque peu confiant au regard de l’avantage psychologique de sa bande qui affiche une grande ambition: « Nous possédons un avantage sur le plan psychologique, vu notre statut de Mondialiste et de favori du groupe », a-t-il fait remarquer à l’assistance en insistant sur « un jeu offensif varié » pour y parvenir.

Le Cheikh, comme l’on a coutume à l’appeler, considère que l’adversaire « va se défendre à fond » mais prône la retenue et la prudence pour éviter de tomber dans le piège.

« Il ne faut pas sous-estimer l’adversaire. Bien au contraire, il faudrait sortir les tripes, car toutes les équipes vont se battre pour tenter de sortir un Mondialiste. Les Tanzaniens viendront ici pour se cantonner derrière en essayant de nous causer des problèmes comme l’a fait le Gabon, mais je dirais que nous avons les moyens de gagner cette rencontre, car notre principal objectif à présent est de terminer premier de ce groupe », a déclaré le Fennec avant d’ajouter que « moi et tous les joueurs, nous rentrerons vendredi sur le terrain pour gagner et exploser la Tanzanie. »

La contre-performance du 11 août à domicile face au Gabon (1 2) n’a pas été éludée par le coach national qui la met sur le compte de la méforme des joueurs non sans promettre que sa bande « va progressivement passer cette période difficile et va s’améliorer au fil du temps. »

« Nos joueurs, pour des raisons de transferts, ont repris tard avec leurs clubs. La majorité d’entre eux avaient pris trois à quatre semaines de repos passif. C’est ça la problématique. Nous avons commencé à gérer cette situation, mais il nous faut au minimum trois mois pour revenir à notre niveau », a-t-il expliqué.

Pour le choix du stade Mustapha Tchaker de Blida, Saadane a parlé de « choix concerté » pour rappeler l’épopée où les camarades de Ziani enchaînaient victoire sur victoire pour finir au podium.

En marge de la confrontation du vendredi prochain contre la Tanzanie, le staff technique a convoqué, pour le stage de préparation, 22 joueurs.

Hormis le forfait de Kadir (Valenciennes) pour rupture des ligaments du genou, les autres joueurs affichent déjà leur ambition d’y répondre et de conduire à bon port une équipe en mal d’arguments ces derniers temps. Les Verts sont donc interdits de faux pas devant leur public qui reprend de l’espoir.