Abdelmalik Ziaya n’a pas sa langue dans sa poche. S’il semble trouver ses marques avec son nouveau club, l’Ittihad de Djeddah, l’attaquant algérien redoute d’être oublié dans la perspective de la Coupe du monde. « C’est vrai que les joueurs émigrés font l’objet de toute l’attention. Nous voyons des joueurs qui accourent aujourd’hui pour jouer pour l’Algérie parce qu’il y a le Mondial. Où étaient-ils donc lorsque le football algérien allait mal ? J’espère que Saâdane ne m’oubliera pas et qu’il suivra mes prestations avec mon club. Les joueurs locaux ont aussi des qualités et ils peuvent défendre honorablement les couleurs nationales. En tout cas, avec ou sans le Mondial, ils répondent toujours présents pour défendre le maillot national. Pour ma part, les choses se passent très bien dans mon club et je joue à mon niveau, de l’avis même de mon entraîneur qui a fait mes éloges plusieurs fois », s’est enflammé l’ancien buteur de l’ES Sétif auprès du Buteur.