Le ramadan terminé, Anderlecht a pu récupérer son jeune milieu de terrain d’origine sénégalaise, Cheikhou Kouyaté (20 ans), affaibli durant le jeûne. « À certains moments, j’avais pitié de lui. En match amical contre Dender, par exemple, j’avais l’impression qu’il ne voyait même plus clair », témoigne son entraineur, Ariël Jacobs dans La Dernière Heure. « J’avais la tête qui tournait. Cette saison, le ramadan m’a déstabilisé. J’ai pénalisé Anderlecht en ne mangeant pas. Je suis un joueur qui doit disposer de tous ses moyens physiques pour être à son top », a, pour sa part, reconnu le joueur.