Capitaine de l’Angola, Kali n’en revenait toujours pas de s’être fait reprendre par le Mali (4-4) en menant pourtant 4-0 jusqu’à dix minutes de la fin. Interrogé après la rencontre, le joueur avait toujours du mal à trouver une explication. « Vous le voyez, nous sommes tous abasourdis par ce qui vient de nous arriver. Comment peut-on passer du ciel au sous-sol de la sorte. La victoire était là et on n’a pas vu arriver ces quatre buts. Brusquement nous nous sommes sentis tétanisés », a-t-il déclaré sur le site officiel de la Confédération africaine de football.