Né dans un camp de réfugiés au Kenya, Awer Mabil a été accueilli par l’Australie avec qui il dispute actuellement la Coupe d’Asie des Nations. Zoom sur un parcours hors du commun.


Tenant du titre, l’Australie joue sa place en 8es de finale de la Coupe d’Asie des Nations 2019 face à la Syrie ce mardi. Dans leurs rangs, les Socceroos comptent un joueur au parcours pour le moins atypique : Awer Mabil. Âgé de 23 ans, cet ailier est né de parents sud-soudanais dans un camp de réfugiés au Kenya. Il a vécu là-bas avec sa famille jusqu’à leur départ pour l’Australie quand il avait onze ans. Habitué à taper dans le ballon depuis ses 5 ans, le jeune garçon a trouvé au pays des kangourous des structures adaptées qui lui ont permis d’exploiter son talent.

Après avoir été révélé en Océanie avec Campbelltown City puis Adelaide United, Mabil a pris la direction du Danemark et du FC Midtjylland en 2015. Façonné par ses prêts à Esbjerg et Paços de Ferreira (Portugal), il a ensuite gagné sa place dans son club et tout s’est accéléré avec une première sélection avec l’Australie en octobre dernier. Entré en jeu à la 73e minute en amical face au Koweït (4-0), il aura trouvé la faille seulement 15 minutes plus tard pour marquer dès sa première cape !

Titulaire lors des deux premiers matchs à la Coupe d’Asie, Mabil n’a rien pu faire contre la Jordanie (0-1) mais il a en revanche participé au succès contre la Palestine en inscrivant un but (3-0). Ce mardi encore, il sera l’un des meilleurs atouts de sa sélection.