L’A.J. Auxerre (France) s’est offert ce jeudi les services du jeune attaquant ivoirien du F.C. Zurich Gauthier Kanga Akale. Sa venue vise, à long terme, à assurer la relève de Khalilou Fadiga ou Olivier Kapo.


Le jeune attaquant ivoirien Gauthier Kanga Akale, qui évoluait au F.C. Zurich, a signé ce jeudi un contrat de quatre ans et demi avec l’A.J. Auxerre (France). Sa venue coïncide avec le départ de Pedro Kamata, sous forme de prêt, vers Clermont-Foot. En s’offrant les services d’un ailier gauche de 22 ans, le club auxerrois pense déjà au remplacement de Khalilou Fadiga et Olivier Kapo qui, s’ils ne quittent pas la Bourgogne cet hiver, partiront sans doute cet été.

A 22 ans, l’international ivoirien est déjà passé par les clubs suisses de Sion, où il est resté six mois, et de Zurich, où il a été titulaire deux années sur quatre. Suivi de longue date par les observateurs du club bourguignon, c’est après la rencontre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2004 qui oppose son pays à l’Afrique du Sud qu’il en rencontre les dirigeants. Lesquels ont décidé récemment de racheter les deux ans de contrats qui le liaient au F.C. Zurich.

Club en travaux

On nourrissait les plus grandes craintes pour l’A.J. Auxerre dont le carnet de transferts est le plus chargé des clubs français, après Monaco, avec huit joueurs susceptibles de partir, dont Fadiga, Kapo et Jaurès. « Khalilou a encore une année de contrat mais nous sommes d’accord pour le laisser partir. En six mois, Akale aura le temps de s’adapter », explique Guy Roux à nos confrères de L’Equipe. Ce qui laisse entendre que l’entraîneur auxerrois ne laissera pas l’international sénégalais partir à Everton, comme il en est question, avant la fin de la saison. L’éléphanteau ivoirien aura donc le temps de prendre ses marques, lui qui affirme qu’il n’est  » pas venu pour être titulaire tout de suite mais pour jouer  » et qu’il fera  » tout pour entrer dans le groupe et lui apporter quelque chose « .

Le travail pour Guy Roux promet néanmoins d’être difficile. L’A.J. Auxerre a investit ces dernières années dans la jeunesse et a fourni une grande partie du contingent de l’équipe de France espoir. En tant que telle, elle peut s’attendre à être vidée par les grands clubs européens, voire français. Fadiga, Kapo et Jaurès, ne sont que les premiers d’une longue liste à laquelle on ajoutera d’ici peu Cissé, Boumsong ou encore Mexès.