La rumeur enfle depuis quelques temps: après Madjid Bougherra, le Barça aurait un oeil sur un autre défenseur des Fennecs, le latéral de 27 ans, Nadir Belhadj. Son club de Portsmouth est au plus mal financièrement et sportivement et l’Algérien pourrait rejoindre le Camp Nou très vite.


Rien ne va plus à Portsmouth. En difficulté sur le plan sportif, Pompey est également à l’agonie sur le plan financier. Portsmouth est au plus mal: le club anglais a confirmé ce jeudi qu’il avait demandé à la Premier League l’autorisation de vendre certains de ses joueurs en dehors des périodes de transfert.

Premier sur la liste des départs, Nadir Belhadj. Redevenu titulaire à Fratton Park, l’Algérien ne verrait pas forcément d’un bon œil un départ, à quelques mois seulement de la Coupe du monde. Il y a quelques semaines, l’ancien Lyonnais avouait d’ailleurs ne pas vouloir prendre de décisions avant le Mondial, motivé qu’il était par le challenge de maintenir son club, actuelle lanterne rouge de Premier League. Mais Pompey, qui demandait entre 6 et 8 M€ pour son latéral lors du mercato hivernal, pourrait changer son fusil d’épaule devant l’état de ses comptes. Endetté à hauteur de 70 M€, le club anglais est sous la menace d’une liquidation judiciaire et devra rendre des comptes début mar au fisc britannique.

Le pendant de Daniel Alves à gauche

Résultat, la rumeur d’un départ de Belhadj, auteur d’une belle CAN, enfle des deux côtés de la Manche. Et c’est notamment le FC Barcelone, décidément bien entiché des joueurs algériens. Interrogé par Le Buteur, Belhadj l’a joué cool. « Qui ne voudrait pas jouer au Barça !, s’est-il exclamé en riant. Oui, une éventuelle offre m’intéresserait, mais on n’en est pas encore là. J’ai la saison à terminer avec Portsmouth, avec le sauvetage du club comme objectif, et la Coupe du monde à disputer avec l’Algérie. Après, on verra. »

Si Belhadj était recruté par les Blaugranas, ce serait pour animer le flanc gauche de l’équipe, pas aussi offensif que le côté droit où Daniel Alves et Lionel Messi sèment le chaos dans les défenses adverses. « Je pense que mon jeu présente les mêmes caractéristiques que celui de Daniel Alves mais en version gaucher. Bien sûr, il est plus fort et plus expérimenté que moi, mais je peux être son pendant sur le côté gauche du Barça de manière à ce que le jeu de l’équipe soit plus équilibré », a estimé le défenseur algérien.