Alors que les rumeurs se font de plus en plus pressantes et envoient Marouane Chamakh du côté d’Arsenal, Jean-Louis Triaud, le président de Bordeaux, a assuré dans les colonnes de France Football ne pas être au courant de l’avenir de son attaquant. « On dit parfois qu’il n’y a pas de fumée sans feu mais là, c’est quand même un gros incendie… ça me paraît curieux qu’autant de sources soient concordantes », a-t-il expliqué après la défaite des Girondins face à Monaco (0-2), en Coupe de France. Triaud sait très bien qu’il ne maîtrise pas l’avenir de l’attaquant et semble s’être fait une raison même s’il attend d’être prévenu par son joueur. « Enfin, tant que lui ne me l’a pas dit…Il avait dit qu’il ne ferait rien sans m’avertir. »