Plusieurs fois cité dans des affaires douteuses mais jamais inquiété, le président de la CAF, Issa Hayatou, vient de voir la justice égyptienne ouvrir une enquête à son encontre pour abus de pouvoir ! L’Egypte, qui abrite les locaux de l’instance, accuse le dirigeant camerounais de ne pas avoir respecté la loi égyptienne qui impose un appel d’offres.

Or, l’attribution des droits de retransmission de plusieurs compétitions de la CAF aurait été cédée à Lagardère sport sans passer par cette étape. Contactée par la BBC, la CAF a indiqué ne pas avoir été informée de l’ouverture de cette enquête, tandis que Lagardère a démenti. Pour rappel, Hayatou préside la CAF depuis 1988 et a occupé le poste de président intérimaire de la FIFA d’octobre 2015 à février 2016.