Membre de l’épopée du Mondial 1990, l’ancien international camerounais Benjamin Massing a tiré sa révérence à 55 ans.


L’ancien défenseur international camerounais Benjamin Massing est décédé le 10 décembre dernier à l’âge de 55 ans à son domicile d’Edéa, sa ville natale, des suites d’un AVC (accident vasculaire cérébral).

Benjamin Massing, puissant physiquement, avait été l’un des piliers de la défense camerounaise au Mondial 1990 en Italie, où les Lions Indomptables avaient été la première sélection africaine à atteindre un quart de finale d’un Mondial. Le Cameroun avait battu 1-0 l’Argentine, tenante du titre, lors du match d’ouverture, et Massing s’était illustré en neutralisant un certain Diego Maradona, qui lui a rendu hommage lundi.

Sa prestation avait cependant été entachée par une exclusion à deux minutes de la fin du match.

Benjamin Massing avait porté au Cameroun les couleurs du Diamant de Yaoundé et de l’Olympique Mvolyé, il avait également joué en France, à l’US Créteil entre 1987 et 1991.

Le décès de l’un des héros de la Coupe du monde 1990 est passé inaperçu lors de la cérémonie marquant la fin de la saison sportive au Cameroun. Pas de ruban noir autour du bras des joueurs de UMS (Union des mouvements sportifs) de Loum et de New Star de Douala qui disputaient la finale ; pas de minute de silence en la mémoire du disparu, encore moins une image d’un des héros de l’épopée des Lions Indomptables à la Coupe du monde 1990.