La page Denis Lavagne est définitivement tournée du côté du Cameroun. Le ministère des Sports et de l’éducation physique, employeur du technicien français, a annoncé mardi soir sur son site officiel lui avoir réglé les salaires impayés, précisant que celui-ci prend même en compte les mois de septembre et d’octobre.


(De notre correspondant)

Contrat respecté. La décision ministérielle désignant Jean-Paul Akono comme sélectionneur national des Lions Indomptables l’avait prévu, Denis Lavagne, bien que suspendu et remplacé dans ses fonctions, va continuer de percevoir son salaire jusqu’à échéance de son contrat au mois d’octobre 2012. Cette clause est donc scrupuleusement respectée et le ministère des Sports et de
l’éducation physique révèle que l’intégralité du salaire du Français, ainsi que celui des entraîneurs-adjoints, Ndtoungou Mpile et Pierre Mbarga ont été réglés.

Au lendemain de sa suspension et de son remplacement le 13 septembre dernier, Denis Lavagne avait mis en garde la Fédération de lui payer la totalité de son salaire afin d’éviter une plainte devant les instances de la FIFA. Le gouvernement n’a donc pas tardé pas à réagir et éviter ainsi un énième procès intenté contre lui par un coach limogé de l’équipe fanion. Denis Lavagne avait été nommé en octobre 2011 sélectionneur de l’équipe nationale du Cameroun alors qu’il dirigeait
jusque là le Coton Sport de Garoua.

Le ministère des Sports, qui n’avait pas approuvé cette nomination ne validera son contrat qu’en juin de cette année pour une durée de douze mois à compter de sa prise de service. Son limogeage, en septembre avant le terme de son contrat intervient à la suite du mauvais résultat enregistré à Praia au Cap Vert, acté, le voilà donc avec toutes ses mensualités versées. Les Lions Indomptables avaient alors été battus par les modestes Requins Bleus au match aller du dernier tour éliminatoire de la coupe d’Afrique 2013 qui se jouera en Afrique du Sud. La page Lavagne est donc définitivement tournée.