Eliminé de la CAN 2013, en octobre dernier, le Cameroun s’apprête à reprendre les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Le latéral camerounais de Valenciennes Gaëtan Bong revient en exclusivité pour Afrik-Foot sur les causes de cet échec et l’envie de rejouer une compétition internationale avec les Lions Indomptables.


Gaëtan, le Cameroun ne s’est pas qualifié pour la CAN 2013, quelles sont les raisons de cet échec ?

On peut en trouver beaucoup mais ce qui nous a manqué c’est de la stabilité. On a vu que les joueurs présents lors du dernier match n’étaient pas les mêmes que lors du match précédent. Il ne faut pas oublier que le staff a changé entre temps. Ce sont des petits détails qui au final sont importants.

Le Cameroun va-t-il se remettre de cette élimination ?

Maintenant, il faut continuer à avancer, le football est ainsi fait. Malheureusement pour mon pays, on est pas parvenu à se qualifier pour cette CAN. Mais il y a quelque chose de plus grand à aller chercher : c’est la qualification pour la Coupe du monde. Et on se doit d’être présent à cette compétition pour pouvoir effacer cet affront.

Justement, les Lions Indompables pourront-ils se qualifier pour le Mondial 2014 ?

Vous savez c’est pour ça que j’aime cette sélection nationale parce qu’on nous appelle les Lions Indomptables. Ce n’est pas pour rien. C’est parce qu’à un moment donné, on a toujours cette chose en nous pour aller chercher un résultat. On a pu le montrer lors du dernier match des qualifications pour la CAN que le talent on l’avait, et le niveau on l’avait. Maintenant, la seule chose c’est qu’il faut juste réunir les éléments pour faire en sorte d’être au top et d’avoir le meilleur niveau pour aller chercher ces victoires qui nous emmèneraient au Brésil.

Mais vous êtes dans un groupe très relevé avec le Togo, la RD Congo et la Libye…

Certes on est dans un groupe relevé avec des équipes qui ont fait la CAN 2013 comme le Togo et la RD Congo. Mais, c’est à nous de prouver qu’on méritait d’être à cette CAN sud-africaine en gagnant contre ces équipes-là. On a l’équipe pour réussir cette mission.