Après s’être plaint elle-même de ne pas avoir recueilli les suffrages de plusieurs membres de l’assemblée générale de la Fecafoot (Fédération camerounaise de football) qu’elle avait tenté de corrompre dans le cadre de l’élection pour la présidence de l’instance, Marlène Emvoutou n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre. Convoquée mardi devant la Commission d’éthique et de fairplay de la Fecafoot, la présidente de la Ligue régionale de football du Sud ne s’est pas présentée, indique Camfoot. La Commission explique cette absence par l’indisponibilité de Marlène Emvoutou, convoquée au Parquet ce mardi matin également. De son côté, la candidate malheureuse à la présidence de la Fecafoot affirme n’avoir jamais été convoquée par ladite commission. Problème : la dirigeante avait pourtant indiqué sur son compte facebook qu’elle était convoquée par la Fecafoot ce mardi… Marlène Emvoutou s’est indignée et a affirmé que le profil facebook qui se fait passer pour elle est un faux et qu’elle n’a jamais tenu de telles déclarations. Ce compte a pourtant été utilisé pour convenir d’interviews et effectuer des déclarations jusqu’alors jamais démenties par l’ex-candidate. Visiblement, l’imbroglio autour des élections à la présidence de la Fecafoot n’est pas prêt de s’achever…