Réunie mercredi, la commission électorale du comité de normalisation de la Fédération camerounaise (Fecafoot) a tranché. Sur les six candidats encore déclarés à la présidence de l’instance, dont les élections auront lieu le 28 septembre, seuls deux ont vu leur dossier validé : Tombi A Roko et Robert Atah. Robert Penne, Céline Eko Mendomo et Brigitte Mebdande ont vu leur candidature rejetée par manque de parrainages et/ou non paiement de la caution exigée. La candidature de Joseph Antoine Bell n’a quant à elle même pas fait l’objet d’un examen. L’ancien international avait refusé de déposer un nouveau dossier, estimant qu’il n’y avait rien de nouveau par rapport à celui de novembre 2014. « En dépit d’une étude bienveillante de votre cas, nous constatons que vous n’avez pas déposé de dossier de candidature dans le cadre du processus électoral en cours« , lui a rétorqué la Fecafoot. Jules Frédéric Nyongha s’étant désisté mardi, l’élection opposera donc les deux mêmes candidats qu’en février dernier lorsque la FIFA avait reporté le scrutin.