Après Ismaily en Egypte, c’est au tour des joueurs camerounais de Sable de Batié de se mettre en grève. Les Jaune et Bleu ne s’entraînent plus depuis mercredi pour réclamer des arriérées de primes et salaires. « Ça fait cinq mois que nous n’avons reçu ni salaire, ni certaines primes de matches », a affirmé un joueur cadre du club.