Il ne reste que quatre places à prendre pour le voyage de Bamako. Douze pays ont déjà leurs billets pour la CAN 2002. Après leur défaite face au Togo, la fédération ougandaise a suspendu les  » Grues « , équipe nationale, et licencié l’entraîneur.


L’odyssée malienne affiche presque complet. Il ne reste plus que quatre places à prendre pour les équipes qui n’ont pas encore assuré leur billet d’embarquement. Mais on sait que d’ores et déjà, les  » Grues  » ougandaises ne feront pas partie du voyage. Après leur défaite samedi en éliminatoires de Coupe d’Afrique des nations 2002 face au Togo (3-0), la Fédération ougandaise de football a annoncé la dissolution de sa sélection nationale et le licenciement de son entraîneur nigérian, Harrison Okagbue.

Le secrétaire général de la FIFA, Godfrey Kisekka, a également annoncé l’ouverture d’une enquête sur la grève entamée par certains internationaux quelques instants avant le match contre le Togo. Certains joueurs, réclamant le paiement de primes, avaient quitté le stade de Kampala, obligeant le sélectionneur à aligner au dernier moment une équipe B. Le gardien de but William Tamale, blessé lors de la rencontre, avait été remplacé au pied levé par Ibrahim Mugisha, lui-même blessé.

Cher le billet pour Bamako

Dix des 27 équipes en lice pour la phase finale de la CAN 2002 qui se jouera en janvier-février 2002 au Mali ont déjà rejoint, à une journée de la fin des qualifications, les deux qualifiés d’office, le Mali (organisateur) et le Cameroun (tenant du titre). A l’issue de la 5e journée qui s’est jouée pendant le week-end, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Liberia, le Maroc, l’Algérie, le Togo, le Sénégal, le Ghana, l’Egypte et la Côte-d’Ivoire ont en effet gagné leur ticket pour Bamako.

L’Egypte a définitivement rejoint le club des douze grâce à un doublé du futur joueur de l’Ajax Amesterdam Ahmed Hossam. Les Ivoiriens n’ont fait qu’une bouchée des placides Libyens (3-0) au stade de Tripoli.

Les quatre places restant à prendre se joueront lors de l’ultime journée (16-17 juin). Madagascar (Groupe 1), la Tunisie (Groupe 3), le Burkina Faso (Groupe 4) et la République démocratique du Congo (Groupe 6) paraissent les mieux placés pour arracher leur qualification. Cependant, il faut faire très attention aux surprenants Kenyans qui iront disputer âprement leurs chances à Tunis.