La 25e Coupe d’Afrique des nations de football a débuté vendredi en Egypte sur la victoire des Pharaons égyptiens, hôtes de la compétition. Les joueurs d’Hassam Shehata ont battu les Libyens sur le score sans appel de 3 buts à zéro, à l’issue d’un match de bonne facture.


Le Stade du Caire affichait complet, ce vendredi en Egypte, pour le match d’ouverture de la 25e Coupe d’Afrique des nations (Can) de football. 74 000 spectateurs largement acquis à la cause du Onze national qui s’est montré à la hauteur de toutes les attentes face à une équipe libyenne qui inaugurait sa première qualification [[<*>La Libye a déjà participé à la Can, en 1982, simplement parce qu’elle était qualifiée d’office en tant que pays organisateur.]]pour les débats continentaux.

Le premier but de la compétition est à mettre sur le compte d’Ahmed Hossam, dit « Mido ». Le sociétaire de Tottenham a brillamment repris de la tête au second poteau un bon coup franc à la 17e minute pour tromper le portier libyen. Un coup dur pour les protégés de Llija Loncarevic qui n’avaient jusque-là absolument pas à rougir de leur football. Mais le plus dur est à venir. Car 5 minutes plus tard les Egyptiens doublent la marque sur un magnifique coup franc de Mohamed Abo Treka. La feinte de tir de Mido laisse l’attaquant d’Al Ahly enrouler une superbe frappe du droit qui se loge directement en pleine lucarne libyenne. Luis Alejandro Agustini ne peut rien faire. Le public est en liesse. Egypte 2, Libye 0. C’est sur ce score que les deux équipes rentrent au vestiaire.

Les Libyens finissent à 10

L’intensité du début de rencontre n’est plus la même à la reprise. Les Libyens incapables de dynamiser la rencontre pour essayer de renverser la vapeur et les Egyptiens pas vraiment inspirés semblent se contenter d’un statu quo. Les Pharaons, en course pour une cinquième couronne (1957, 1959, 1986, 1998), ont résolument calmé leurs ardeurs offensives. Même si au fur et à mesure, ils prennent l’ascendant sur leurs homologues libyens en se créant de très belles occasions.

L’estocade arrive à la 74e minute. Carton rouge pour le gardien libyen après une faute d’anti jeu dans sa surface. Penalty. Mido s’avance pour essayer d’inscrire le troisième but de son équipe et un deuxième à son actif. Frappe du gauche, repoussée par le gardien de circonstance, mais repris par le capitaine de la sélection égyptienne, Ahmed Hassan, à l’affût. Egypte 3, Libye 0. Score finale, l’affaire est dans le sac. On notera, malgré la bonne physionomie de la rencontre, la pluie de cartons distribués par l’arbitre central burkinabé. Quatre jaunes et un rouge pour les Libyens, trois jaunes pour les Egyptiens. Des Egyptiens qui ont eu le loisir de commencer en douceur, mais qui doivent d’ores et déjà se préparer pour les prochains rendez-vous qui seront loin d’être des ballades de santé. Car n’oublions pas que dans ce groupe A figure le Maroc, vice championne d’Afrique en titre et la mondialiste Côte d’Ivoire de Didier Drogba.