Victoire obligatoire pour le Mali. Pari gagné mais ce n’est pas suffisant pour les Aigles de Frédéric Kanouté. Eliminé, le Mali quitte la compétition la tête haute mais regrettera ses deux premiers matches.


Avant le début de cette rencontre décisive à plus d’un titre, le Mali avait tout à prouver après deux rencontres décevantes. Le nul arraché au Malawi (4-4) puis la défaite rageuse face à l’Algérie avaient laissé un goût d’inachevé dans la bouche des Aigles.

Du coup, c’est un Mali revanchard qui se présentait sur la pelouse de Cabinda. Avec un objectif: la victoire ou la mort. Surmotivés, les Aigles du Mali ont pris le match par le bon bout. Il faut attendre 45 secondes ç peine pour voir Fred Kanouté ouvrir son compteur but. Le buteur du FC Séville profite d’une erreur monumentale d’un Sanudi bien à la peine (1-0, 1e). Deux minutes plus tard, ce même Sanudi s’incline sur un superbe coup franc de Keita (2-0, 3e).

Les Aigles doivent gagner et ils le savent. Ils le montrent même par Bagayoko (11e, 43e). Mais, à la pause, avec 2 buts d’avance, les Aigles n’ont pas leur destin en mains. De l’autre côté, à Luanda, Algériens et Angolais se neutralisent.

Trois points pour rien

Les affaires se corsent même pour le Mali lorsque Mwafulirwa réduit la marque (2-1, 58e). Sur un centre parfait de Kamwendo depuis la gauche, Russell manque une première sa tête alors que Sidibé s’était totalement troué dans sa sortie. Au terme d’un énorme cafouillage dans les six mètres, Russell hérite une seconde fois du cuir à bout portant et ne se fait pas prier pour réduire l’écart. Ce même Russell est même à deux doigts de créer l’une des plus grosses surprises de cette CAN 2010. Malheureusement pour lui, le buteur malawite ne parvient pas à trouver le cadre devant le but vide…

Les Aigles et les Flammes ont en effet livré un match de haute intensité, récompensé par quatre buts. Ils faut dire que le Mali avait à coeur de se rattraper après deux rencontres catastrophiques. Les Aigles avaient un statut à assumer, ils sont tombés les armes à la main.

Le dernier but de Bagayoko (3-1, 85e) ne change rien. Le Mali est éliminé. Une victoire logique tant la domination des Aigles sur les Flammes a été évidente durant toute la rencontre. Un succès cependant inutile puisque, comme le Malawi, le Mali est éliminé de la compétition africaine au profit de l’Algérie et l’Angola, qui se sont contentés d’un nul (0-0).