La Guinée a atomisé le Botswana (6-1), lors de la 2e journée du groupe D de la CAN 2012. En un set, le Syli National entretient l’espoir d’une qualification pour les quarts de finale à la faveur d’une belle performance face à des Zèbres qui n’ont jamais fait le poids.


« C’est un match décisif et à gagner, un nul ne nous arrangerait pas. Nous devons donc prendre des risques et ne pas être aussi prudents que face au Ghana« , assurait Stanley Tshosane avant la rencontre. 90 minutes plus tard, le sélectionneur des Zèbres pouvait faire la moue.

Car le Botswana, première équipe à avoir validé son billet pour la CAN 2012, est éliminé. Et, si les Zèbres sont, ce samedi soir, en train de faire leurs bagages, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Trop naïfs, trop tendres, les joueurs de Tshosane n’ont pas fait le poids face à une équipe de Guinée toujours aussi joueuse mais qui a enfin réglé la mire. Car les hommes de Michel Dussuyer ont pris conscience de l’enjeu: battu par le Mali (1-0), le Syli se devait de s’imposer pour entretenir l’espoir d’un hypothétique quart de finale.

Patrick Motsepe expulsé

Et l’affaire a été rondement menée. En 45 minutes, Abdoulaye Siado Diallo (15e, 27e) frappait deux fois, suivi par Abdoul Razzagui Camara (42e) et Ibrahima Traoré (45e). Le but, sur penalty, de Diphetogo Selolwane (22e) n’avait qu’une valeur historique puisqu’il s’agit du premier but botswanais en phase finale de la Coupe d’Afrique. Le seul positif à retenir pour le Botswana dans un match à sens unique, Mamadou Bah (82e) et Nabi Soumah (87e) se permettant même d’enfoncer le clou.

Les chances du Botswana sont belles et bien enterrées, elles l’étaient de toute façon à la pause lors que le Syli menait 4-1 et que les Zèbres étaient déjà réduits à dix. La Guinée, convaincante et rafraîchissante, peut espérer se qualifier pour les quarts de finale de la CAN 2012. Mais cela passe par une victoire face au Ghana, le 1e février.