Plus séduisante, l’Algérie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2015 en s’imposant 2-0 devant le Sénégal mardi. Leaders du groupe au coup d’envoi, les Lions de la Teranga sont éliminés car dans le même temps, le Ghana a renversé l’Afrique du Sud (2-1) et termine en tête.


Le groupe de la mort de la CAN 2015 aura tenu ses promesses jusqu’au bout. A dix minutes de la fin, l’Algérie et le Sénégal étaient encore qualifiés pour les quarts de finale. Mais tout a basculé dans les derniers instants et la défaite contre l’Algérie (0-2) combinée au renversement de situation du Ghana devant l’Afrique du Sud (2-1) a été fatale au Sénégal. Leaders de la poule C au coup d’envoi de la rencontre, les Lions de la Teranga quittent prématurément la compétition, voyant l’Algérie et le Ghana, qui termine en tête, les devancer.

Un ton en dessous de Fennecs plus remuants que lors de leur deux premières sorties, le Sénégal a surtout payé cash chacune de ses erreurs face à un adversaire surmotivé. Un peu trop parfois, à l’image d’un choc entre Aissa Mandi et Cheick M’Bengue qui a obligé le latéral gauche sénégalais à sortir en sang, cédant sa place à Pape Souaré (29e).

Mieux dans le jeu, à l’image de Yacine Brahimi, souvent trouvé entre les lignes, les Algériens ont su gagner la bataille du milieu de terrain grâce à un pressing haut. Ils ont surtout exploité parfaitement les erreurs de concentration d’une défense sénégalaise souvent dépassée par la vitesse d’Hilal Soudani, qui remplaçait Islam Slimani, forfait. Avertissement sans frais d’abord lorsque Sofiane Feghouli ne parvient pas à exploiter un ballon chaud perdu par Papy Djilobodji (2e).

Les Sénégalais vont en revanche payer cash leur deuxième erreur. Sur un coup-franc lointain, Madjid Bouhgerra trouve Riyad Mahrez, oublié par un Stéphane Badji immobile. L’ailier de Leicester n’a pas de mal à placer le ballon sous Bouna Coundoul et ouvrir le score (11e). Malgré une frappe croisée de Soudani repoussée par le portier Sénégalais (21e), les hommes de Christian Gourcuff baissent légèrement de pied physiquement et les Lions de la Teranga reviennent bien dans le match, se créant la plupart des occasions.

Mais les frappes sénégalaises passent à côté (22e, 32e) ou sont mises en échec par un Raïs M’Bolhi vigilant malgré une sortie tardive dans les pieds de Mame Biram Diouf (37e) et un tir de Gana Guèye difficilement repoussé (38e). Lorsqu’il est en difficulté, le gardien algérien est suppléé par Bougherra (38e, 45e+1) et surtout Bentaleb (45e+2).

La rencontre aurait pu basculer sur deux actions : une mésentente entre M’Bolhi et Bougherra devant le but qui aurait pu coûter chère s’il n’avait pas manqué quelques centimètres à Diouf (40e), ou encore un accrochage de Medjani dans la surface sur l’attaquant de Stoke qui a fini avec le maillot déchiré (65e).

Les Lions loupent le coche

Deux actions qui laisseront des regrets au Sénégal car la réaction algérienne, passée à un milieu à trois (entrée de Lacen) pour répondre à l’entrée de Papiss Cissé, ne s’est pas faite attendre après avoir beaucoup subi. Si Kara Mbodj a retardé l’échéance en sauvant sur sa ligne une tentative de Taïder, (75e), Bentaleb n’a pas loupé le coche. Maladroit contre le Ghana, le Spur a pris sa revanche en envoyant une frappe placée au fond des filets sur un service de Feghouli (82e).

En quart, l’Algérie accompagnera le Ghana. Menés au score l’essentiel du match après une reprise de volée de Mandla Masango aux 18 mètres (17e), les Black Stars étaient encore éliminés à huit minutes de la fin. Mais l’égalisation de John Boye sur une frappe ratée d’André Ayew (73e) et la tête victorieuse du Marseillais (83e) ont changé la donne et bouleversé l’issue d’un groupe où la mort a finalement frappé le Sénégal.

 Le classement final:

1. Ghana 6 pts

2. Algérie 6 pts

3. Sénégal 4 pts

4. Afrique du Sud 1 pt


 Les compositions de départ :

Le onze du Sénégal : Coundoul – Djilobodji, Mbodji, Sané – Mbengue, Badji, Guèye, Kouyaté – Diop (P. Cissé, 53e), Mané (Doye, 66e), Diouf.

Le onze de l’Algérie : M’Bolhi – Mandi, Bougherra, Medjani, Ghoulam – Feghouli, Taider, Bentaleb, Mahrez – Brahimi (Lacen, 72e), Soudani (Belfodil, 80e).

Le onze du Ghana : Brimah – Afful, Amartey, J. Mensah, Baba Rahman – Acquah, Wakaso, A. Ayew, Atsu – Gyan, J. Ayew.

Le onze de l’Afrique du Sud : Khuzwayo – Ngcongca, Matlaba, Coetzee, Mathoho – Furman (C), Jali, Masango – Thuso Phala, Tokelo Rantie, Bongani Ndulula.


 Les statistiques :

Le Sénégal n’est plus parvenu à sortir de la phase de groupes d’une CAN depuis 2006. Il faudra encore patienter deux ans -au mieux- pour les Lions de la Teranga.

L’Afrique du Sud n’avait encore jamais perdu ni encaissé le moindre but contre le Ghana lors de la phase finale d’une CAN (deux victoires, un nul). C’était avant ce match renversant.