Après la qualification de l’Egypte, l’identité du second finaliste de la CAN 2017 sera connue à l’issue de la demi-finale qui va opposer le Cameroun au Ghana ce jeudi à partir de 19h GMT à Franceville. Eliminés à domicile à ce stade de la compétition par ce même adversaire en 2008, les Black Stars ont une revanche à prendre.


Qui pour rejoindre l’Egypte ? Qualifiés mercredi pour la finale de la CAN 2017 après leur victoire aux tirs au but face au Burkina Faso (1-1, 4-3 tab), les Pharaons suivront attentivement la seconde demi-finale qui mettra aux prises le Cameroun au Ghana ce jeudi à 19h GMT (20h à Paris) à Franceville. A priori, la différence d’expérience est conséquente entre des Black Stars qui atteignent ce niveau pour la sixième fois d’affilée pendant que les Lions Indomptables rajeunis retrouvent ce stade de la compétition pour la première fois depuis 2008, année où ils avaient atteint la finale.

En 2008 d’ailleurs, contre le cours du jeu, les Camerounais avaient sorti les Ghanéens de leur CAN (0-1) exactement à ce niveau. Avec également deux matchs nuls en phase de poules, l’historique entre les deux sélections à la CAN penche donc légèrement en faveur des Lions. Ce jeudi encore, l’issue s’annonce très incertaine entre deux équipes qui se ressemblent un peu. D’un côté, le Ghana qui subit régulièrement pendant les rencontres avant d’attendre son heure pour glacer son adversaire grâce à son réalisme, de l’autre, le Cameroun qui a lui aussi laissé le ballon au Sénégal en quart de finale pour mieux tenter de le surprendre en contre avant de l’éliminer aux tirs au but (0-0, 5-4 tab).

Les Lions la tête ailleurs ?

« J’espère qu’on ne va pas vivre une autre séance de tirs au but« , a lancé le sélectionneur des Lions Indomptables, Hugo Broos, mercredi en conférence de presse. « Si on se qualifie aux penalties, je serai content c’est clair, mais d’un autre côté, j’espère que nous allons concrétiser nos occasions. Parce que dans chaque match on a eu des occasions, mais peu de fois on a marqué. » Alors qu’ils réclament une hausse de leurs primes, les Camerounais vont devoir démontrer sur le terrain que leurs revendications sont justifiées et ne les ont pas perturbés.

« Personne ne nous attendait à ce stade des demi-finales et on sait que si on arrive, et qu’on la gagne, tout le peuple sera content de nous. On est concentré sur ce match. La pression est là, mais elle est positive« , a assuré le milieu de terrain Georges Mandjeck devant la presse. « On s’entraîne très bien. Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe dispute la demi-finale d’une CAN. On est conscient qu’on a une chance extraordinaire de disputer une finale de CAN. »

Gyan espéré

En face, évidemment motivés à l’idée de prendre leur revanche sur 2008, les Black Stars espèrent pouvoir compter sur leur buteur et capitaine Asamoah Gyan, blessé à l’aine le 25 janvier face à l’Egypte (0-1) et ménagé en quart de finale face à la RDC (2-1). Ces dernières heures, la tendance était plutôt à l’optimisme. Excellent depuis le début du tournoi et décisif face au Sénégal, le gardien camerounais Fabrice Ondoa est prévenu !

 Les équipes probables :

Cameroun : Ondoa – Collins, Teikeu, Ngadeu, Oyongo – Siani, Mandjeck – Bassogog, Zoua, Moukandjo – Tambe

Ghana : Brimah – Afful, Boye, Amartey, Acheampong – Wakaso, Partey, Acquah (ou Gyan) – Atsu, J. Ayew, A. Ayew