Cette fois, le Burkina Faso a eu de la chance ! Eliminés contre le cours du jeu aux tirs au but par l’Egypte en demi-finale de la CAN 2017, les Etalons se sont consolés en remportant sur le fil le match pour la 3e place face au Ghana (1-0) samedi à Port-Gentil. Un succès arraché in extremis grâce à un superbe coup-franc direct excentré d’Alain Traoré (1-0, 88e), venu récompenser la fin de match réussie des Burkinabés. Seulement 48 heures après la défaite face au Cameroun (0-2) jeudi en demi-finale, le sélectionneur ghanéen, Avram Grant, avait décidé de miser sur la fraîcheur en faisant tourner (seuls Afful, Amartey, Partey et Jordan Ayew ont débuté parmi les cadres), à l’inverse de son adversaire qui a bénéficié d’un jour de récupération supplémentaire.

Remuants en début de partie, les Black Stars mettaient la pression mais Badu manquait le cadre de la tête sur un bon centre de Yiadom. Rapidement, le rythme de cette rencontre sans grand enjeu baissait cependant. Pour vibrer, il fallait s’en remettre à un corner de Jordan Ayew réceptionné par Tekpetey dont la tête butait sur Bertrand Traoré avant de revenir sur son pied et d’heurter la transversale ! Koffi s’envolait ensuite pour repousser un coup-franc de J. Ayew. Alors que les Etalons subissaient, Nakoulma avait une belle occasion de surprendre les Ghanéens en contre mais il ne cadrait pas sa frappe.

Au retour des vestiaires, pas de changement avec un déchet technique important, la pelouse très dégradée n’arrangeant rien, et un danger surtout ghanéen. Excentré dans la surface, J. Ayew frappait au-dessus. Sur un coup-franc de la recrue de Swansea, Tekpetey expédiait lui aussi sa tête puissante au-dessus de la barre. Après les entrées de Gyan, André Ayew et Atsu, le match s’emballait enfin.

Si Dayo ne passait pas loin du but contre son camp sur un dégagement, Ofori devait s’employer en face pour mettre en échec Bayala, avant de jaillir dans les pieds de Nakoulma. Le Burkina Faso terminait mieux et finissait donc par trouver la faille. Derrière, le Ghana avait une occasion mais Amartey ne cadrait pas sa tête. Les Black Stars perdent pour la 3e fois d’affilée la petite finale, tandis que les Etalons arrachent la médaille de bronze pour la première fois après leur tentative infructueuse de 1998.

 Les onze de départ :

Burkina Faso : Koffi – Yago, Dayo, B. Koné, Y. Coulibaly – B. Touré, Kaboré (c) – B. Traoré, A. Traoré, Nakoulma – Bancé

Ghana : R.Ofori – Afful, Amartey, Mensah, Yiadom – Badu (c), Partey, E. Ofori – Tekpetey, J. Ayew, Tetteh