En tête au tableau d’affichage après un but d’Aubameyang, le Gabon a trop reculé et a été rejoint sur le fil par la Guinée Bissau (1-1) samedi lors du match d’ouverture de sa CAN 2017. Avec cette contre-performance, les Panthères se compliquent déjà les choses.


La malédiction se poursuit ! Comme lors des deux précédentes éditions, le pays-hôte de la CAN 2017 a été accroché ce samedi lors du match d’ouverture à Libreville. Pourtant en tête, le Gabon a trop reculé et s’est fait rejoindre par la Guinée Bissau (1-1) qui frappe fort pour le premier match de son histoire dans la compétition !

Dans un stade de l’Amitié Sino-gabonaise qui a tardé à se remplir, la pression se faisait tout de suite ressentir sur les hommes de José Antonio Camacho, qui avaient la possession mais sans se montrer inspirés à la création, à cause aussi d’un pressing décomplexé des visiteurs. Il fallait 20 minutes pour voir enfin les locaux tenter d’emballer la rencontre. Sur un slalom, Bouanga réveillait le stade. Evouna avait ensuite deux opportunités mais il était trop court pour reprendre de la tête un centre d’Aubameyang puis il frappait au-dessus. Mais les Panthères retombaient vite dans leur ronronnement du début de partie.

Aubameyang libère les Panthères

Les Djurtus en profitaient pour prendre confiance et s’essayaient à quelques tirs lointains qui ne trouvaient pas le cadre. Profitant d’un petit coup de mou de leurs adversaires, les Gabonais terminaient un peu mieux la première période mais quelques grosses fautes, comme ce tacle non-maîtrisé de Tandjigora, trahissaient leur nervosité.


Gabon vs Guinée-Bissau (1-1) – CAN 2017 par afrikfoot

Rentrées des vestiaires avec de meilleures intentions, les Panthères se procuraient leur première grosse occasion sur une frappe enroulée de Bouanga claquée par Jonas. Finalement, sur un centre du Tourangeau, décidément à son avantage pour sa première cape, Aubameyang se jetait au second poteau pour ouvrir le score (1-0, 53e) et libérer les siens. Un véritable coup de massue sur la tête des poulains de Baciro Candé qui semblaient d’abord abattus, avant de sonner la révolte !

Le Gabon l’a bien cherché…

Si Aubameyang expédiait sa reprise au-dessus après un centre de Lemina, les Bissau-Guinéens étaient clairement les plus dangereux, et multipliaient les situations devant le but d’Ovono. Le gardien gabonais devait notamment s’employer pour se saisir d’une tête de Frédéric Mendy à bout portant à la suite d’un coup-franc ! Mais logiquement, Juary finissait par égaliser quelques minutes plus tard sur une action similaire (1-1, 89e) ! Punis sur le fil, les Gabonais laissent l’occasion au Cameroun ou au Burkina Faso, qui s’affrontent à 19h GMT, de se détacher en tête du groupe A.

 Les compositions de départ :

Gabon : Ovono – Palun, Ecuélé Manga, Appindangoye, Obiang – Tandjigora (Poko, 84e), Ndong – Evouna (Angoué 89e), Lemina (Kanga, 74e), Bouanga – Aubameyang (c)

Guinée Bissau : Jonas – Dabo, Rudinilson, Juary, A. Soares – Nanissio, Zezinho (c), Santos (Aldair, 75e)– Brito, Camara (F.Mendy, 66e), J. Mario (Piqueti, 61e)